Concert : For DUKE and PAUL

Image

Vendredi 16 mars 2018 – 20h45
A Tout Va Bien

A propos

« Duke comme Ellington, Paul pour Gonsalves. Ce disque se veut un hommage au Maestro et à celui qui fut, de 1950 à la fin de l’épopée, en 1974, le plus fidèle et le plus inventif des solistes de son orchestre… Bien sûr la thématique est empruntée au répertoire ellingtonien. Mais ce qu’on entend ici, avec grand bonheur, c’est, au-delà de la volonté de rendre hommage, la grande musique, neuve, sereine et riche de Villéger et de Milanta….»
Claude Carrière.

« Ces deux-là sont, dans leurs générations respectives, des maîtres en jazz de stricte obédience : jazz classique, mais pas que ; jazz moderne, là aussi ils en connaissent un fameux rayon. André Villéger, c’est le saxophoniste qui peut tout aborder, avec le même naturel, la même authenticité, la même pertinence, parce qu’il s’immerge chaque fois dans l’amour du jazz. Et dans ce domaine, Philippe Milanta n’a rien à prouver : adolescent, il hantait les coulisses de concerts, traquant les musiciens de Basie pour satisfaire sa curiosité musicale si bien que, des années plus tard, il eut le plaisir d’entendre le Count Basie Orchestra jouer un de ses arrangements. Il joue du piano comme un orchestre, et ça tombe bien, car le duo rend hommage à un homme orchestre, Duke Ellington, et à un musicien qui fut un pilier de l’orchestre du Duke : le ténor Paul Gonsalves. André Villéger connaît ce répertoire, cette esthétique, cette école, mais il se garde bien de mimer le grand Gonsalves : il joue simplement avec le même engagement, qui donne cette faculté de capter l’écoute. Au ténor, velouté, mais aussi acuité, quand il le faut ; au soprano, un brin de vibrato surexpressif à la Bechet, ce qu’il fait magnifiquement, et sans emphase ; à l’alto pour une seule plage, le doux rappel que l’histoire de l’instrument dans le jazz n’a pas commencé avec Charlie Parker. Côté piano, Philippe Milanta déploie tantôt les fastes d’accords larges, tantôt des traits incisifs, percussifs, avec un à propos qui force l’admiration. Le répertoire est magnifiquement choisi, des tubes de l’orchestre jusqu’à ses thèmes les plus secrets, avec une place de choix pour Billy Strayhorn, l’homme sans qui le Duke n’aurait pas été tout à fait Ellington. Et en plus, le texte du livret est signé Claude Carrière, connaisseur mondialement reconnu de la musique du Duke. Alors, ellingtoniens néophytes ou fans de père en fils, on se rue sur la précieuse galette »
Xavier Prévost (Les Dernière Nouvelles du Jazz)

André Villéger: saxophone
Philippe Milanta : piano

Entrée : 20€, 10€ (adhérent)

Jam Session

Vendredi 2 mars 2018 – 21h00
A Tout Va Bien

Jam Session animée par des musiciens professionnels, ouverte à tous les musiciens, quel que soit leur niveau

Entrée gratuite avec participation au chapeau

Concert : Miguel Gomez Quartet – Latin Jazz

Image

Vendredi 16 février 2018 – 20h45
A Tout Va Bien

Miguel Gomez, ambassadeur incontournable des musiques afro caribéennes.
Une musicalité et une rigueur alliées à une africanité de cœur.Une géographie rythmique entre îles caraïbes et continent mandingue, beat cubain et pulse colombienne ou portoricaine… Une sonorité unique aux congas qui en a bluffé plus d’un. Des légendes cubaines Carlos Patato Valdès et José Luis Quintana « Changuito » à l’immense conguero portoricain Giovanni Hidalgo… Eux qui initièrent, en retour, le jeune prodige aux secrets des grands « frappeurs ». Les mains de Miguel Gomez parlent, et scintillent. Racontent : El sentido de la calle et celui de la musique pure. De montunos imparables en improvisations inspirées. Au service de nombreux genres musicaux : salsa, son montuno, latin jazz, jazz, gwo-ka (la liste est longue)…. mais aussi chanson française ou variétés. Tour à tour, il a accompagné le regretté pianiste cubain Alfredo Rodriguez, le groupe Kassav, Cesaria Evora… Et dans un genre moins attendu, Bob Sinclair ou Florent Pagny.
Jean-Luc Marty

Philippe Slominski : trompette
Thierry Vaton : piano
Félix Jorge Toca Ibanez : basse
Miguel Gomez : congas

Entrée : 20€, 10€ (adhérent)

Jam Session

Vendredi 2 février 2018 – 21h00
A Tout Va Bien

Jam Session animée par des musiciens professionnels, ouverte à tous les musiciens, quel que soit leur niveau

Entrée gratuite avec participation au chapeau

Concert : Trio Smile – Loiseau Charlier Sourisse

Image

Vendredi 19 janvier 2018 – 20h45
A Tout Va Bien

« Le Trio Smile du guitariste Frédéric Loiseau s’affiche sous la bannière du sourire de Chaplin, c’est une musique solaire, qui donne envie de chanter, de danser, d’aimer, et qui est admirablement servie par ses partenaires, Benoît Sourisse à l’orgue et André Charlier à la batterie ! En témoigne un disque paru chez Black and Blue voici quelque temps. »
Arnaud Merlin (France Musique)

« Sous le signe du sourire et de la perfection. Perfection du phrasé, du son, des mouvements harmoniques et mélodiques, du répertoire. Fréderic Loiseau connait le meilleur de la belle guitare jazz de Johnny Smith à Jim Hall. Par ses arrangements et ses choix de tempo, il contribue à l’écrin présenté par Benoit Sourisse et André Charlier. »
Frank Bergerot (Jazz Magazine, déc 2014)

Frédéric Loiseau : guitare
Benoît Sourisse : orgue
André Charlier : batterie

Entrée : 20€, 10€ (adhérent)

Jam Session

Vendredi 5 janvier 2018 – 21h00
A Tout Va Bien

Jam Session animée par des musiciens professionnels, ouverte à tous les musiciens, quel que soit leur niveau.

Organisation de la jam
Devant le succès rencontré par nos jams, et afin de fluidifier leur déroulement, nous prenons de bonnes résolutions dans leur organisation en ce début d’année 🙂

  • Une personne de l’Happy Jazz sera dédiée à l’organisation de la jam,
  • Une liste des morceaux qui seront joués dans la jam sera constituée au fil de l’eau et tenue à jour par l’organisateur,
  • Chaque jammeur, dès son arrivée, se signalera à l’organisateur et pourra proposer un morceau à ajouter sur la liste, ou s’inscrire sur un morceau déjà proposé par les autres musiciens,
  • L’organisateur appellera les musiciens sur scène, suivant les inscriptions.

D’autre part, à chaque jam, nous choisirons un compositeur et nous vous proposerons 5 ou 6 thèmes de ce compositeur, à travailler. Ces thèmes pourront être joués à partir de 22 heures, lorsque la jam bat son plein.

Ce mois-ci, il s’agit de Duke Ellington et des thèmes suivants :

  • I am beginning to see the light (G)
  • In a sentimental mood (D-)
  • Take the ‘A’ train (C)
  • Caravan (C)
  • Things ain’t what they used to be (blues en Db)

Entrée gratuite avec participation au chapeau